uniprix
21 juin 2019

VOTRE ADO ET LE CANNABIS

Santé
Karine Bastien, Jean-Philippe Paré & Marie-Claude Pharmaciens

Les jeunes de 15 à 24 ans consomment 2 fois plus de cannabis que les adultes. Un ado sur 4 prend du cannabis chaque année.  La majorité d’entre eux croient que le cannabis est plutôt sécuritaire et aussi plus accessible que l’alcool.  La légalisation accroît cette impression de sécurité.

LE CANNABIS C’EST QUOI?

C’est 1 produit de la plante Cannabis Sativa.  Son principal ingrédient chimique actif est le THC.  Ce composé est celui qui affecte le plus le cerveau: il apporte une sensation d’euphorie (high). Un autre ingrédient chimique actif (la plante en contient environ 400) est le CBD.  Celui-ci est de plus en plus reconnu pour ses propriétés médicales et sa capacité de modérer les effets du THC.

LE CANNABIS ET LE DÉVELOPPEMENT DU CERVEAU

Le cerveau se développe jusqu’à environ 25 ans.  Plus on commence en jeune âge et plus on consomme régulièrement du cannabis, plus on risque d’endommager la partie du cerveau qui contrôle la mémoire, la prise de décision et la résolution de problèmes. Rappelez à votre ado que ces compétences sont importantes à posséder au secondaire et à l’université.

Si votre ado prend souvent du cannabis, tous les jours ou presque, ces effets pourraient être permanents.  Cette consommation peut aussi nuire à la motivation.  L’usage régulier a été associé à des moins bons résultats scolaires, à l’abandon des activités sportives et au décrochage.

SANTÉ MENTALE: LES RISQUES

La consommation régulière de cannabis comporte un plus grand risque de problèmes de santé comme la psychose avec anxiété et paranoïa.  Ce risque est augmenté si un membre de la famille a un trouble de santé mentale.  Si votre ado ou un membre de la famille a des antécédents d’abus de substances (p.ex. l’alcool), cela peut accroitre  le risque de dépendance au cannabis.  Chez les adolescents, ce risque est presque 2 fois plus élevé que chez les adultes.  Les risques sont plus élevées aussi pour les produits de cannabis à haute teneur en THC.  Discutez aussi avec lui des risques liés à la consommation de cannabinoïdes synthétiques sur le marché noir p.ex.K2 ou Spice.  Leur contenu n’est pas connu ou testé.  Ils peuvent causer des convulsions, des hallucinations et même la mort.

LE CANNABIS ET LA CONDUITE AUTOMOBILE

Le cannabis peut affecter le temps de réaction et augmente donc le risque d’accidents.  Si on consomme, il faut attendre au moins 6 heures avant de conduire.  Dites à votre ado que vous êtes prêt à l’aider à s’organiser autrement pour aller quelque part dans une telle situation.  Et rappelez-lui que le cannabis peut affecter le jugement et c’est pire si on le mixe avec de l’alcool ou d’autres drogues.  Il y a aussi des risques d’interactions médicamenteuses avec le cannabis.  Consultez-nous au besoin à ce sujet.

RECETTE DE BROWNIES AUX EXTRAITS DE CANNABIS

Pour les ados, manger des brownies ou biscuits fait avec des extraits de cannabis peut sembler une façon moins risquée d’en consommer plutôt que de fumer.  Rappelez-leur que consommer du cannabis oralement peut prendre de 1 à 3 heures avant d’en ressentir les effets et ceux-ci peuvent durer de 8 à 12h.  Attention de ne pas en consommer à nouveau afin d’éviter la multiplication des effets.  Le cannabis peut également être infusé comme un thé.  La vente de produits comestibles contenant des extraits de cannabis ne sera pas légale avant l’automne 2019.  La recette…dans une prochaine chronique peut-être!


Parlez de ce sujet avec votre ado est essentiel car beaucoup de messages contradictoires circulent sur ce sujet.  Mais ce n’est pas le moment de sortir les grands sermons pour éviter qu’il ne se referme sur lui-même. Il faut en discuter en gardant une ouverture d’esprit et faire preuve d’écoute vis-à-vis des expériences vécues.  En jaser aidera votre jeune à faire des choix éclairés.


Karine Bastien, pharmacienne de famille


le Varennes & cie est rendu possible grâce à la contribution de l'équipe d'agence Caza!

 

Laissez-nous vos commentaires... On aime vous entendre!

Varennes & Cie accorde une importance majeure au contenu des textes publiés sur sa tribune mais n’est pas responsable des erreurs de français de leurs auteurs.