varennesetcie uniprix chronique migraine
4 février 2020

Mal de tête, migraine…comment les différencier et les soulager

Santé
Karine Bastien, Jean-Philippe Paré & Marie-Claude Pharmaciens

Mal de tête ou céphalée de tension

La céphalée de tension, c’est le mal de tête «ordinaire» et le plus fréquent. Il est associé à des facteurs comme le stress, l’anxiété, la fatigue. La céphalée peut aussi être causée par une maladie, un médicament, une mauvaise posture au travail ou durant le sommeil ou des problèmes dentaires.

Principaux symptômes:

  • peut se manifester à tout âge
  • douleur légère à modérée
  • pression constante de chaque côté de sa tête, semblable à un étau
  • parfois associé à une tension au niveau des yeux, des tempes et du cou

Traitement de la céphalée de tension:

  • repos
  • relaxation
  • massage de la zone douloureuse peut calmer la douleur
  • acétaminophène ou ibuprofène: n’hésitez pas à nous consulter pour obtenir le produit adapté à votre état de santé

Migraine

Au Canada, 15% des femmes et 7% des hommes souffrent de migraines. Même si elles ne représentent pas un danger de santé immédiat, elles peuvent être très invalidantes.

Symptômes:

  • douleur d’intensité moyenne à élevée et dure de quelques heures à quelques jours
  • douleur pulsatile qui se situe d’un seul côté de la tête
  • peut être accompagné de nausées et vomissements
  • hypersensibilité à la lumière, au son et aux odeurs
  • douleur aggravée par l’activité physique

Et l’aura c’est quoi?

Chez environ 1 personne sur 3, la migraine peut être précédée de signes particuliers, comme une aura visuelle (éclairs, distorsions, taches aveugles) ou physique (engourdissements, fourmillements), une impression de faiblesse ou une difficulté à s’exprimer. Lorsqu’on peut identifier ces indices, on peut les utiliser lors d’une prochaine crise pour agir rapidement, avant que la migraine ne s’installe.

Facteurs déclencheurs

  • Plusieurs facteurs peuvent déclencher une migraine :
  • le stress
  • manque ou surplus de sommeil
  • café ou sevrage de caféine
  • déshydratation
  • alcool
  • aliments contenant des nitrates (charcuteries par ex.), de la tyramine (fromages vieillis, poisson fumé), glutamate monosodique, aspartame, sulfites (vins)
  • omettre un repas
  • changements hormonaux liés au cycle menstruel
  • changements de pression atmosphérique
  • lumières fortes, sons forts, odeurs fortes (essence, parfum, tabac)
  • smog (qualité de l’air)
  • allergènes, allergies saisonnières

Ces facteurs varient beaucoup d’une personne à l’autre et même, d’une crise à l’autre. Ils sont donc difficiles, voire impossibles à éviter parfois.

On recommande aux migraineux de miser sur l’amélioration de leurs habitudes de vie, notamment de réduire leur consommation de caféine et de dormir suffisamment. Des techniques de méditation ou de respiration et le yoga peuvent avoir un impact très bénéfique sur la qualité du sommeil et la gestion du stress.

Traitement de la migraine

Sans traitement, la crise de migraine force généralement la personne à cesser toutes ses activités professionnelles ou familiales. Il existe toutefois des traitements très efficaces qui peuvent réduire de façon significative les symptômes.

Il est important de prendre le traitement dès les premiers signes d’une migraine pour augmenter l’efficacité. Si on attend trop, des nausées ou des vomissements peuvent rendre la prise de médicament difficile ou impossible. De plus, la crise risque de moins bien répondre au traitement.

Lorsque l’intensité de la crise est modérée, l’utilisation de médicaments en vente libre (p. ex. l’ibuprofène) peut être suffisante. Pour les crises plus graves, un médicament sur ordonnance est généralement plus efficace.
Lorsque les crises sont très fréquentes, on peut parfois envisager la prise d’un traitement préventif. Ce traitement vise à réduire le nombre de migraines et (ou) leur intensité. Il doit être pris tous les jours, sur une base régulière.

Signaux d’alerte: quand consulter un médecin?

  • si c’est votre premier mal de tête intense
  • en cas de mal de tête très différent de vos migraines habituelles ou de symptômes inhabituels: évanouissement, perte de vision, difficulté à marcher ou à parler
  • lorsque les migraines sont de plus en plus douloureuses
  • lorsque les migraines sont déclenchées par l’exercice physique, les relations sexuelles, le fait de tousser ou d’éternuer (notez qu’il est normal qu’une migraine déjà installée s’intensifie durant ces activités)
  • lorsque les maux de tête apparaissent suite à une blessure à la tête

N’hésitez pas à consulter votre médecin ou pharmacien de famille à ce sujet. Souvent en âge d’être actifs sur le marché du travail, les migraineux se trouvent souvent invalidés par leur douleur. Il existe des solutions et des stratégies pour mieux vivre avec les migraines.

Karine Bastien, pharmacienne de famille 

Laissez-nous vos commentaires... On aime vous entendre!

Varennes & Cie accorde une importance majeure au contenu des textes publiés sur sa tribune mais n’est pas responsable des erreurs de français de leurs auteurs.