shutterstock 52976413
21 octobre 2019

Le reflux gastro-oesophagien chez les bébés

Santé
Karine Bastien, Jean-Philippe Paré & Marie-Claude Pharmaciens

Les régurgitations chez les nourrissons sont très fréquentes. Comment savoir si votre bébé présente un reflux léger normal, ou plutôt un reflux gastro-oesophagien compliqué? Que pouvez-faire pour l'aider?

LE SAVIEZ-VOUS?

Les régurgitations sont un phénomène très fréquent chez les bébés. En effet, 67% des enfants âgés de 4 mois en présentent. Il s'agit de l'âge où c'est généralement le plus fréquent. Cela diminue de plus en plus avec l'âge, et devrait cesser vers 9 à 12 mois.

Ce reflux simple est causé par une immaturité du sphincter situé entre l'oesophage et l'estomac. Une fois le lait ingéré, il passe de l'oesophage à l'estomac, et le sphincter devrait l'empêcher de remonter vers l'oesophage. Ce que l'on observe chez les bébés, c'est que le sphincter se relaxe parfois à des moments inopportuns, causant une remontée du contenu de l'estomac vers l'oesophage. On observe alors des régurgitations composées d'un mélange de lait et de salive. Tout ceci est normal. Les nourrissons n'en sont pas importunés puisque cela est sans douleur et sans danger. Tant que bébé prend bien du poids et qu'il semble confortable et de bonne humeur, il n'y a pas lieu de s'inquiéter.

QUAND CONSULTER?

Il arrive par contre, plus rarement, que les symptômes soient plus importants. On peut remarquer, en plus des régurgitations, les symptômes suivants :

  • vomissements en jet
  • inconfort ou douleur lors des boires ou après ceux-ci
  • difficulté avec le sommeil
  • toux, étouffements, voix rauque
  • retard staturo-pondéral, c'est-à-dire une prise de poids inférieure à celle attendue

Ces symptômes peuvent indiquer un reflux gastro-oesophagien modéré à sévère, mais peuvent aussi être confondus avec d'autres problèmes, comme une allergie aux protéines bovines. Il est donc important, dans ces cas, de consulter son médecin afin d'avoir un avis médical.

CONSEILS ET PRÉVENTION

Dans tous les cas, plusieurs mesures peuvent être essayées à la maison afin de limiter les reflux et, par le fait même, augmenter le confort de l'enfant. En voici quelques exemples :

  • lors des boires du bébé, faire quelques pauses pour lui laisser le temps de faire des rots
  • après les boires, garder l'enfant en position verticale, idéalement 30 minutes ou plus
  • si bébé est nourri au biberon, utiliser une tétine à débit lent
  • donner de plus petits boires plus souvent
  • éviter le port de vêtements serrés ou de trop serrer la couche

Porter une attention particulière aux points suivants :

  • Il est possible que d'épaissir les liquides puisse diminuer les reflux. Il n'est toutefois plus recommandé d'épaissir le lait de bébé avec des céréales. Si votre bébé prend une préparation commerciale pour nourrissons, discuter avec le médecin de l'essai d'un lait avec amidon de maïs ou de riz (épaissi).
  • Il est toujours recommandé de coucher votre enfant sur le dos plutôt que sur le côté ou sur le ventre. Les risques de mort subite du nourrisson sont plus élevés dans ces positions et sont beaucoup plus importants que les bénéfices que l'enfant pourrait en retirer. On peut toutefois tenter d'élever la tête du lit de bébé (20 à 30 cm environ) en mettant par exemple un oreiller sous son matelas (jamais directement sur le matelas).
  • Ne pas placer l'enfant dans un siège d'auto après les boires. La position assise a tendance à exercer une pression et écraser l'estomac, ce qui peut empirer les symptômes.
  • Après discussion avec le médecin, si une allergie aux protéines bovines est suspectée, un lait hypoallergène peut être tenté.

MÉDICATION

Il n'y a pas très longtemps, la médication était rapidement utilisée dans le traitement du reflux gastro-oesophagien. Toutefois, les études des dernières années démontrent que les inconvénients d'utiliser ces traitements (effets secondaires) sont souvent plus grands que les bénéfices. C'est pourquoi il est toujours recommandé, dans un premier temps, de tenter les mesures décrites précédemment. On réserve donc maintenant les médicaments pour les cas modérés à sévères. Si vous croyez que votre enfant pourrait en bénéficier, il est important d'en discuter avec votre médecin.

Rappelez-vous donc que dans la majorité des cas, le reflux gastro-oesophagien est normal. Dans 95% des cas, les symptômes seront résolus avant que l'enfant n'atteigne 1 an. En tout temps, si l'état de votre bébé vous inquiète, ne tardez pas à consulter un professionnel de la santé.

Gabrielle Morrisseau, pharmacienne de famille
Uniprix clinique Bastien, Paré et Hamelin


Le Varennes & cie est rendu possible grâce à la contribution de l'équipe d'agence Caza!

Laissez-nous vos commentaires... On aime vous entendre!

Varennes & Cie accorde une importance majeure au contenu des textes publiés sur sa tribune mais n’est pas responsable des erreurs de français de leurs auteurs.