Sanctuaire Ste Marguerite dYouville Varennes et cie
Du 29 août au 29 septembre 2019

Le sanctuaire Sainte-Marguerite d’Youville, un lieu de tourisme international

quoi faire
Varennes & Cie

Le sanctuaire Sainte-Marguerite d’Youville de Varennes est ouvert du mercredi au samedi de 13h à 16h30 et le dimanche de 11h à 16h30, ce jusqu’au 29 septembre. Par la suite, il peut ouvrir sur réservation pour les groupes.

Depuis sa fondation en 1961, le sanctuaire Sainte-Marguerite d’Youville accueille des visiteurs de partout. La chapelle a été transformée en maison d’exposition sur la vie et l’œuvre de sainte Marguerite d’Youville en 2011.

Née à Varennes en 1701 et canonisée en 1990, Marguerite d’Youville est la première sainte née au Canada. « De par ce statut, elle rayonne dans le monde entier. Le musée est entièrement bilingue et la projection est trilingue avec l’ajout de l’espagnol », explique Louise Girard, coordonnatrice du sanctuaire. D’ailleurs, nous recevons des lettres du Portugal, de l’Espagne et du Mexique, précise-t-elle.

Les visiteurs proviennent d’un peu partout dans le monde. « Nous accueillons chaque année des écolières de l’école Caritas, du Japon, une école fondée par les Sœurs de la Charité de Québec. Cette année, parmi les groupes américains nous recevons des pèlerins de Pennsylvanie, de l’Ohio, de Nouvelle-Angleterre. Les Canadiens ne sont pas en reste avec des visiteurs d’Edmonton, de Vancouver et plus près de chez nous de l’Ontario.

Les gens viennent de partout au Québec et cette année, le sanctuaire a accueilli des groupes de Québec et de Trois-Rivières. Bien sûr, la majorité des pèlerins viennent de de la Rive-Sud et de Montréal, mais parfois de plus loin comme la France, l’Allemagne et l’Australie.

« En bavardant avec des visiteurs de la Nouvelle-Orléans, j’ai appris que parmi leurs ancêtres figure Pierre-Boucher, qui était l’arrière-grand-père de Marguerite d’Youville. L’accueil de visiteurs aussi diversifiés est très enrichissant pour les employés et bénévoles qui œuvrent au sanctuaire », précise Madame Girard.

À chaque deux ans, le sanctuaire présente une exposition temporaire. Cette année l’exposition intitulée Marguerite des fermes pour nourrir les pauvres met en valeur son côté femmes d’affaires moins connu. « Il faut créer de la nouveauté mais la vie de Marguerite d’Youville est si riche que les sujets d’exposition ne manquent pas. Nous puisons dans les archives des Sœurs Grises de Montréal, la communauté religieuse fondée par Marguerite d’Youville», mentionne la coordonnatrice.

Information: Louise Girard, 450 652-6976


Le Varennes & cie est rendu possible grâce à la contribution de l'équipe d'agence Caza!

Crédit photo : Michelle Didier, photographe

Galerie de photos : cliquez sur les photos pour agrandir

Laissez-nous vos commentaires... On aime vous entendre!

Varennes & Cie accorde une importance majeure au contenu des textes publiés sur sa tribune mais n’est pas responsable des erreurs de français de leurs auteurs.