Chronique Burnout parental Varennesetcie
24 septembre 2018

Le burnout parental, le comprendre pour mieux l’éviter et s’en sortir

famille
Bulles et Pirouettes

Phénomène assez récent au Québec, le burnout parental est un phénomène parallèle au burnout professionnel, mais qu’en est-il concrètement? En fait, il représente les mêmes symptômes, mais en lien avec la famille et non de l’emploi. Il se caractérise d’entrée de jeu par trois éléments importants. Le premier élément se manifeste par le fait d’avoir un épuisement considérable en lien avec les routines familiales, le quotidien, et ce, dès le lever. L’épuisement peut être physique ou émotionnel ou bien les deux.

Le deuxième élément est le désengagement affectif envers ses enfants. Le parent peut s’en tenir à donner les soins de base comme nourrir son enfant, le laver, mais il est complètement désintéressé par le fait de jouer avec lui, passer du temps pour remplir le petit sac d’amour de son enfant.

Le dernier élément est la perte du sentiment d’efficacité parentale. En effet, le sentiment de ne pas se sentir à la hauteur de ce que nous pensions être comme parent peut être terrible. Perdre ses repères dans la parentalité, c’est très déstabilisant.

Son opposé : le bien-être parental. Pour l’atteindre, il faut d’abord reconnaître les signes qui devraient nous mettre la puce à l’oreille, par exemple: ne pas avoir envie de quitter le travail pour aller à la maison, perdre le contrôle lors de nos interventions auprès de nos enfants, avoir l’impression que son rêve de famille est en train de tourner au cauchemar. Bien d’autres exemples peuvent être cités. Pour savoir si vous êtes près du burnout parental, visitez le site de Dr. Mood qui vous propose un test pour évaluer votre risque de burnout. Il ne faut pas s’y méprendre avec la dépression qui elle, atteint plusieurs sphères de la vie.

Voici quelques pistes de solutions pour vous aider à vous en sortir ou le prévenir :

  • Partagez les tâches quotidiennes avec l’ensemble de la famille.
  • Acceptez le déséquilibre, le fait que tout ne soit pas planifié. Parfois, trop s’organiser peut être plus néfaste que le manque d’organisation.
  • Mangez mieux, bougez plus, prenez soin de vous.
  • Arrêtez de vous comparer avec les autres générations et personnes de votre entourage.
  • Consultez un professionnel en cas de besoin.

Le burnout parental n’est pas à prendre à la légère, il peut mener à la violence et à la négligence si ce n’est pas pris en charge. Il peut avoir des impacts autant sur la famille, le couple et la relation parent-enfant. Ne restez pas seul avec ce problème et acceptez de recevoir de l’aide lorsque c’est nécessaire.


Source photo : Kaspars Grinvalds / shutterstock.com

le Varennes & cie est rendu possible grâce à la contribution de l'équipe d'agence Caza!

Laissez-nous vos commentaires... On aime vous entendre!

Varennes & Cie accorde une importance majeure au contenu des textes publiés sur sa tribune mais n’est pas responsable des erreurs de français de leurs auteurs.