VAR Photo direction
9 octobre 2019

Le Centre Éducatif Chante Plume devient l’École Trilingue Vision Varennes

éducation
École trilingue Vision Varennes

Nouveau nom, nouvelle direction, nouveaux projets.

Avec l’arrivée dans la dernière année d’une équipe de direction composée de Claude Bernier et de sa fille Kassandra, le Centre Éducatif Chante Plume, une école primaire privée située sur le Boulevard de la Marine, devient officiellement l’École Trilingue Vision Varennes et entre dans une nouvelle ère de son existence.

Sous le leadership d’un duo père-fille résolument tourné vers l’avenir, un vent de changement souffle sur l’établissement depuis le début de l’année scolaire, lui permettant de marquer un nouveau départ tout en renforçant son adhésion au réseau des écoles Vision. « Au-delà du changement de nom, nous souhaitions faire coïncider notre entrée en fonction avec l’implantation d’un programme éducatif qui reflète davantage le concept d’immersion linguistique qui se trouve au cœur de la mission du réseau », déclare Kassandra Bernier, codirectrice de l’École Trilingue Vision Varennes.

Un contexte d’apprentissage qui place la technologie et l’activité physique à l’avant-plan
Également soucieux d’adopter l’approche novatrice propre à Vision, les dirigeants ont tôt fait d’introduire les plus récentes technologies dans le domaine de l’éducation. En effet, les élèves de l’École Trilingue Vision Varennes sont initiés dès le plus jeune âge à la programmation (codage) et à la robotique. Grâce à ces outils intégrant l’intelligence artificielle, les enseignants peuvent offrir aux élèves un accompagnement sur mesure et des rétroactions personnalisées qui les préparent de façon exceptionnelle à pratiquer les métiers de demain.

Parmi les priorités de la nouvelle administration, la transformation de la cour d’école occupe une place de choix. Afin de permettre aux élèves de développer leur plein potentiel en misant sur un mode de vie sain et actif, la direction travaille en partenariat avec la Ville de Varennes sur le projet d’une nouvelle cour d’école multisport qui pourrait voir le jour dès la prochaine rentrée scolaire.

Poursuivre l’œuvre d’une vie en harmonie avec la philosophie Vision
Claude et Kassandra Bernier succèdent à Colette Cardin, ancienne directrice et fondatrice du Centre Éducatif Chante Plume. « C’est un véritable honneur de reprendre le flambeau. Nous avons à cœur de faire profiter nos élèves d’un milieu de vie chaleureux et valorisant qui favorise l’épanouissement et la créativité, tout comme d’un environnement sécuritaire ainsi que d’un enseignement adapté aux besoins de chacun », affirme M. Bernier.

De son côté, Mme Cardin continue son parcours professionnel à La petite école Vision Varennes, située à quelques pas de l’école. Après 25 années de carrière auprès des enfants de 6 à 12 ans, son nouveau défi sera orienté vers la clientèle préscolaire âgée de 6 mois à 4 ans.

À propos de l’École Trilingue Vision Varennes
L’École Trilingue Vision Varennes accueille près de 160 élèves de la maternelle à la 6e année. Anciennement connue sous le nom de Centre Éducatif Chante Plume, cette école privée non subventionnée est membre du réseau des écoles Vision. Elle offre un programme unique d’immersion anglaise aux enfants des municipalités de Varennes, Boucherville, Sainte-Julie, Saint-Bruno et les environs.

Centre educatif Chante Plume devient Ecole trilingue vision Varennes et cie

À propos du réseau des écoles Vision
Fondé en 1995, le réseau Vision, qui compte maintenant 23 établissements et plus de 3000 élèves, est le premier regroupement d’écoles privées trilingues de niveaux préscolaire et primaire à offrir aux enfants francophones un enseignement basé sur l’apprentissage des langues dans un contexte d’immersion anglaise. Pour plus d’informations, visitez le www.ecolevision.com 


Le Varennes & cie est rendu possible grâce à la contribution de l'équipe d'agence Caza!

Laissez-nous vos commentaires... On aime vous entendre!

Varennes & Cie accorde une importance majeure au contenu des textes publiés sur sa tribune mais n’est pas responsable des erreurs de français de leurs auteurs.