Protection berges saint Laurent Varennes et cie
31 mai 2019

Dépôt d’une pétition à Ottawa demandant l’intervention du gouvernement fédéral pour la protection des berges du Saint-Laurent

actualités
Varennes & Cie

Le Comité pour la protection des berges du Saint-Laurent est un regroupement de citoyens des villes de Varennes, Verchères et Contrecœur qui a pour objectif de se mobiliser pour la restauration des berges le long du tronçon fluvial du Saint-Laurent afin de préserver l’intégrité des propriétés riveraines, d’assurer la sécurité des usagers et de préserver les habitats fauniques.

Dans le secteur du fleuve compris entre Varennes et Contrecœur, le fleuve est étroit et la voie maritime passe très près des berges et des secteurs habités. Le transport maritime est ainsi la principale cause de dégradation des berges dans ce tronçon du fleuve où les sols s’érodent au rythme de 1 à 2 m. par année à certains endroits. Les riverains assistent depuis de nombreuses années à la dégradation de l’environnement le long du fleuve et ils constatent que cela s’accentue de par l’augmentation du nombre et du tonnage des bateaux empruntant le fleuve. Ce problème est criant puisque plus de 500 propriétés sont touchées ou le seront potentiellement dans les prochaines années. Le Comité évalue à plusieurs millions les dommages et réparations à défrayer par les citoyens.

Le trafic maritime est possible dans ce secteur du fleuve grâce à la mise en place et à l’entretien d’ouvrages par le gouvernement fédéral, tels que le dragage du chenal de la voie maritime, la pose des bouées et balises de navigation, etc. Le gouvernement fédéral se doit d’intervenir pour remédier aux dommages de cette infrastructure de transport créée artificiellement qu’est le chenal de la voie maritime et par lequel transite des milliards en importations et exportations. Ce qui génère, à l’échelle du Canada, des retombées économiques qui se chiffrent en milliards, année après année.

Le Comité demande au gouvernement du Canada de mettre en place un programme de protection des berges sur le fleuve Saint-Laurent et de prendre des mesures adéquates pour contrer l’érosion et assurer un environnement sécuritaire : une réglementation imposant une limite de vitesse maximum selon les types de navires, la mise en place et l'entretien d'ouvrages de protection des berges. Ceci permettrait d'instaurer un lien de confiance et de réelle collaboration entre le gouvernement fédéral, les utilisateurs de la voie maritime et les riverains.

Cette demande a recueilli le support de plus de 2300 citoyens qui ont signé la pétition qui a été déposée aujourd’hui à la Chambre des communes. De plus, les municipalités riveraines de Varennes, Verchères et Contrecoeur appuient les demandes du comité. Plusieurs autres municipalités riveraines ont par ailleurs démontré leur support aux démarches du député Barsalou-Duval pour la protection des berges.

Micheline Lagarde, présidente du Comité, souligne : « Nous sommes ici à Ottawa car la situation est devenue alarmante pour les riverains. Il est urgent que le fédéral intervienne pour protéger les berges qui se minent de plus en plus. Depuis plusieurs années, le gouvernement fédéral refuse d’intervenir et nous ignore en prétendant que l’érosion est un phénomène naturel mais nous savons qu’il n’en est rien dans notre secteur du fleuve. Ne serait-il pas dans l’ordre des choses qu’il y ait un infime retour des retombées économiques colossales générées par le transport maritime pour protéger les berges du fleuve? Nous sommes depuis trop longtemps face à la situation de plus en plus destructrice et desmesurée que représente l’ampleur de l’érosion décuplée par le transport maritime? »

Le Comité avait demandé une rencontre avec le ministre des Transports mais malheureusement il n’a pas accepté de recevoir les représentants du Comité. La réponse du ministre Garneau à la question en Chambre du député Xavier Barsalou-Duval sur l’érosion démontre qu’il a une faible connaissance du dossier. Le Comité l’invite donc à venir dans notre comté pour qu’il puisse approfondir sa connaissance du problème.

Le Comité pour la protection des berges du Saint-Laurent remercie le député Xavier Barsalou-Duval pour son appui et son intérêt à protéger les berges du fleuve Saint-Laurent.


le Varennes & cie est rendu possible grâce à la contribution de l'équipe d'agence Caza!

Laissez-nous vos commentaires... On aime vous entendre!

Varennes & Cie accorde une importance majeure au contenu des textes publiés sur sa tribune mais n’est pas responsable des erreurs de français de leurs auteurs.