arcelor mittal
24 octobre 2018

Xavier Barsalou-Duval réagit à l’annonce d’une subvention pour ArcelorMittal et au maintien des tarifs douaniers sur l’acier et l’aluminium

actualités
Varennes & Cie

Le député de Pierre-Boucher-Les Patriotes-Verchères et porte-parole du Bloc québécois en matière de développement économique et pour le Conseil du Trésor, Xavier Barsalou-Duval, accueille favorablement la subvention du gouvernement à ArcelorMittal et tient à réitérer son plein soutien à ce secteur économique d’importance dans la circonscription. Cette subvention permettra de maintenir à court terme les emplois dans le secteur de l’acier à Contrecœur. Toutefois, le député déplore l’instabilité à moyen et long terme qui perdure.

« Le gouvernement Trudeau avait l’occasion avec les renégociations de l’ALÉNA de s’assurer de faire lever les tarifs douaniers imposés par l’administration Trump sur l’acier et l’aluminium. Malheureusement, le gouvernement est allé négocier en culottes courtes et a fait des sacrifices monumentaux sur le dos du Québec, notamment en matière de gestion de l’offre, sans réussir à obtenir le moindre gain concernant la levée des tarifs, » a expliqué Xavier Barsalou-Duval.

En plus, de mauvaises nouvelles semblent déjà transparaître des négociations entre le gouvernement du Canada et le gouvernement américain sur les tarifs douaniers dans le secteur de l’acier. Le Globe and Mail a révélé que les négociations portent actuellement sur l’imposition de quotas à l’importation d’acier. Non seulement l’administration Trump réclame-t-elle des quotas qui diminueraient nos exportations d’acier vers les États-Unis, mais encore, le Canada veut des quotas équivalents à la production courante ?

« Le Canada, en ne demandant que des quotas équivalents à la production actuelle, se met en position de faiblesse face aux Américains qui eux, demandent des quotas inférieurs. Avec cette position, la seule certitude que nous avons, c’est que cet accord mitoyen entraînera une diminution de la production d’acier et occasionnera donc des pertes d’emplois, » a renchéri le député.

Rappelons aussi qu’au moment de l’annonce des tarifs à la Chambre des Communes, le député avait vivement dénoncé la stratégie du gouvernement libéral qui avait mené à leur imposition. Le gouvernement du Canada s’est mis en position de faiblesse et maintenant une industrie entière en paye les frais.

« Je salue la subvention qui a été annoncée afin de soutenir ArcelorMittal en cette période d’instabilité causée par les tarifs douaniers. Toutefois, je déplore le fait qu’en n’établissant pas de rapport de force dans ces négociations, Justin Trudeau a ouvert la porte à ces frappes américaines sur notre économie. Un Québec indépendant aurait protégé à tout prix ses industries structurantes comme l’acier et l’aluminium puisque c’est dans son intérêt national de le faire, » a conclu Xavier Barsalou-Duval.

Laissez-nous vos commentaires... On aime vous entendre!

Varennes & Cie accorde une importance majeure au contenu des textes publiés sur sa tribune mais n’est pas responsable des erreurs de français de leurs auteurs.